Aller au Forum

Retour à l'accueil

Tag - Radioactivité

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, juillet 23 2011

Actualites du Japon : 23 juillet 2011, A Fukushima, des tournesols contre les radiations

La municipalité de Fukushima vient de planter 10.000 graines de tournesol dans un champ de 6.000 mètres carrés identifié comme un secteur hautement radioactif.

La zone est interdite et les résidents ont étés évacués car la radioactivité est trop élevée, avec un niveau de 4,43 microsieverts par heur.
D'après une étude récente, il semblerait que les plants de tournesols aient la capacité d'absorber et supprimer la radioactivité présente dans le sol.

Au printemps, cette zone est très célèbre pour ses cerisiers en fleurs et le gouvernement espère ainsi préserver ce lieu et laisser la population y accéder sans danger d'ici l'année prochaine.

source : Japan Times

Akihabara, Actualites du Japon : 23 juillet 2011


vendredi, juin 17 2011

Actualites du Japon : 17 juin 2011, Mesures de radioactivité standardisées à 1m du sol

Le ministère des sciences du Japon a commencé à publier des lectures de niveaux de rayonnement à travers le pays mesurée à la même hauteur - un mètre du sol.

Depuis une série d'accidents à l'usine de Fukushima Daiichi nucléaire en Mars, le ministère a fait des annonces quotidiennes des niveaux de rayonnement.

Mais la hauteur de postes de surveillance a varié selon la préfecture, allant de 0,80 à 1,5 mètres au dessus du sol.

Afin d'avoir des mesures fiables et équilibrées, le gouvernement vient de demander que les mesures soient toutes effectuée à une même hauteur,  un mètre du sol.

Dans les jours qui viennent, il sera donc désormais possible de comparer les niveaux de radioactivité entre les villes.

source : http://www.scoop.it/t/tsunami-japon

Akihabara, Actualites du Japon et de Fukushima, 17 juin 2011

mercredi, mai 4 2011

Actualites du Japon : refroidissement des réacteurs de Fukushima

Japon radioactivité

A Fukushima, les opérations de refroidissement des réacteurs reprennent.

TEPCO a installé des tentes aux abords de la centrale qui serviront de zone de décontamination.

Des turbines et Des extracteurs d'air équipés de filtres sont installés sur le réacteur numéro 1 afin de diminuer grandement la radioactivité présente.

Les techniciens devraient rapidement pouvoir se reconcentrer sur l'objectif numéro 1 qui est le refroidissement efficace des réacteurs

Ce matin, on pouvait distinguer un peu de fumée au dessus d'un des réacteurs.

lundi, avril 11 2011

Japon : Nouveau séisme et Evacuations

Un nouveau séisme à été ressenti aujourd'hui au Japon, d'une magnitude de 7,1, 1 mois jour pour jour après le séisme et le tsunami géant qui ont ravagés le Japon le 11 mars 2011

Une alerte au Tsunami avait été déclenchée mais à été annulée quelques minutes plus tard.

La centrale de Fukushima à ainsi été évacuée quelques minutes puis les travaux ont repris.

L'aéroport national de Tokyo a lui aussi fermé ses portes et retardé les atterrissages le temps que la secousse se passe

Pas de dégâts matériels constatés pour le moment, on aura surement des informations supplémentaires demain.

Un décès à été déclaré, il s'agit d'une jeune fille de 16 ans retrouvée dans les débris d'une maison.

Yukio Edano, le secrétaire général du gouvernement à indiqué aujourd'hui que 5 villes allaient devoir etre évacuées au delà de la zone de 30km car des niveaux potentiellement dangereux de radioactivité auraient étés détectés.

Il a déclaré qu'il n'y avait pas d'urgence, mais qu'il s'inquiétait des effets sur le long terme et que ceux qui avaient l'occasion de partir ne devaient pas hésiter.

Du coté des populations, certains commencent à s"impatienter du manque d'informations et de clarté des médias.

"Nous n'avons aucun projet pour l'avenir. Nous ne pouvons même pas commencer à y réfléchir parce que nous ne savons pas combien de temps cela va durer, ni combien de temps nous devrons rester dans ces refuges", confie Atsushi Yanai, un ouvrier du bâtiment âgé de 55 ans

Sa maison n'a pas été touchée par le tsunami mais il ne peut pas y accéder à cause de la zone d'exclusion autour de la centrale.

dimanche, avril 10 2011

Japon : Le gouvernement relance la construction

Le premier ministre Japonais vient de déléguer 22.000 soldats supplémentaires ainsi que 90 avions et 50 navires afin de trouver les corps des personnes qui sont toujours disparues.

Naoto Kan a promis aux populations de ne pas les abandonner.

Il s'est rendu une nouvelle fois à Ishinomaki, une ville portuaire qui a été complètement dévastée par le tsunami qui a suivi le séisme.

La ville comportait 163.000 habitants et a subit de lourdes pertes : 2653 morts et toujours 2770 disparus provisoires.

17.000 personnes sont encore dans des centres d'accueil et la plupart ne regagneront certainement jamais le domicile.

Le maire de la ville a ainsi réclamé la construction temporaires pour ces milliers de sans abris.

La priorité est de remettre en état les bâtiments relatifs à la pêche côtière afin de relancer l'économie de la ville et faciliter la reconstruction.

Évidement, les récents versements d'eau radioactive dans l'océan vont rendre la tache plus compliquée...

Dans tout le pays,  on compte actuellement 12.998 morts et 14.600 personnes sont toujours portées disparues et il y a plus de 150.000 réfugiés dans des centres d'accueil.

samedi, avril 9 2011

Actualites Japon : Tepco continue à déverser de l'eau radioactive en mer

Le déversement d'eau radioactive au Japon devait se terminer aujourd'hui, mais va finalement se poursuivre demain.

L'opération à été retardée du à des difficultés rencontrées, en parties dues à la forte réplique sismique de jeudi.

En raison de capacités de stockage trop faibles, les ingénieurs de Tepco évacuent dans l'océan l'eau de mer qui a été utilisée pour refroidir les barres de combustible et éviter que les coeurs des réacteurs entrent en fusion

Les ingénieurs sur place estiment qu'ils sont encore loin de reprendre le contrôle total et sans danger des réacteurs et qu'ils ne savent pas combien de temps il faudra pour les stabiliser.

Certains parlent de semaines, d'autres de plusieurs mois.

dimanche, mars 27 2011

Japon : Evacuation à Fukushima

Les techniciens s'occupant de la centrale de Fukushima ont été évacués car de l'eau extrêmement radioactive à été découverte dans le réacteur numéro 2.

TEPCO a confirmé que le "taux de radioactivité dans l'eau qui s'est accumulée dans la salle des turbines de ce réacteur est de 1 000 millisieverts par heure, soit '10 millions de fois plus élevé que le niveau de radioactivité de l'eau qui se trouve généralement dans un réacteur en bon état."

L'institut français de radioprotection et de sûreté nucléaire nous dit que cela indique "simplement" que le coeur du réacteur à fondu et TEPCO confirme qu'il y a une forte probabilité que les barres de combustible soient fortement endommagées et qu'ils vont installer une pompe pour rediriger l'eau vers une sorte de condensateur spécialisé, aujourd'hui même.

D'après un responsable de l'agence NISA (agence japonaise de sûreté nucléaire et industrielle),Minoru Ogoda, la radioactivité décelée dans le réacteur numéro 2 provient essentiellement de l'iode 134 qui possède une demi-vie relativement courte de 53 minutes, ce qui signifie qu'elle se dissipe rapidement.

La société a aussi annoncé qu'ils allaient désormais utiliser de l'eau douce au lieu de l'eau de mer en raison des dégâts que le sel provoque sur certains circuits. (Reste à savoir ou trouver autant d'eau douce dans un délai court)

Au niveau de l'océan,  le niveau d'iode 131 est aujourd'hui 1850 fois supérieure à la normale (contre 1250 fois hier) mais les autorités affirment que ce n'est toujours pas dangereux pour la vie marine ou la consommation de poisson en raison de la dilution rapide et de la loi de décroissance radioactive de l'iode qui indique que la radioactivité de l'iode 131 est divisée par 2 tous les 8 jours.

"Tant qu'il n'y a pas de cesium 137, ce n'est pas un problème" ont-ils indiqué.

Du coté de Tokyo, la radioactivité est aujourd'hui 6 fois supérieure à d'habitude (0,22 milliSievert par heure), mais il n'y a pour le moment aucun danger et le niveau de radioactivité reste tout de même en dessous des moyennes des villes Européennes (compris entre 0,17 et 0,39 milliSievert par heure) d'après les autorités Japonaises.

 - D'ailleurs je ne comprends pas bien leurs mesures... après quelques recherches, je trouve que la radioactivité naturelle en france est de 0,25 milliSievert par an et pas par heure... ca change beaucoup...

Plusieurs centaines de Japonais ont manifesté aujourd'hui à Tokyo pour demander l'abandon des centrales nucléaires.

samedi, mars 26 2011

Japon : Une situation inquiétante

Après le réacteur numéro 3, c'est le réacteur numéro 1 qui semble poser quelques difficultés.

L'agence de sureté nucléaire Japonais à annoncé avoir découvert de l'eau fortement radioactive dans le bâtiment du réacteur numéro 1.

Tepco déclare ne pas savoir quelle en est la cause et que cela entraine un nouveau retard dans les opérations.

Ce taux élevé de radioactivité pourrait indiquer que le réacteur est endommagé ou qu'il y aurait des fuites d'eau, mais pas de fissure importante n'a été observée d'après Hidehiko Nishiyama (de l'agence de sureté nucléaire Japonaise)

Les techniciens Japonais sont actuellement en train d'évacuer le surplus d'eau.

Deux hommes ont été blessés par les radiations mais ils devraient pouvoir quitter l'hôpital lundi car les brulures ne sont pas profondes et leurs vies ne sont pas en danger.

Les opérations de rétablissement des systèmes de refroidissement continuent. Bien qu'elles soient moins rapides que prévu, elles sont pour le moment positives et encourageantes.

Des prélèvements sur le littoral montrent que l'océan pacifique (les zones proches des terres) est fortement contaminé par la radioactivité avec un taux d'iode radioactif 1250 fois supérieur à la normale (elle était 10 fois moins élevée il y a quelques jours).

Agence de sûreté nucléaire japonaise affirme que bien que ce niveau soit élevé, il n'est pour le moment pas problématique car il va se diluer avec la marée et les animaux et organismes marins ne devraient pas en absorber (ou très peu)

De plus, la loi de décroissance radioactive de l'iode indique que la concentration d'iode se réduit de moitié tous les huit jours, donc lorsque les gens mangeront les produits de la mer, celle ci aura fortement diminuée.

jeudi, mars 24 2011

Japon : Des améliorations à la centrale de Fukushima

Malgré une évacuation de plusieurs heures hier, les techniciens ont pu rétablir l'électricité dans la sale de contrôle du réacteur numéro 3 hier.

Les réacteurs numéro 1,2 et 3 sont maintenus à une température constante, nettement ne dessous du seuil d'ébullition grâce à l'aspersion d'eau de mer en continu.

Il en est de même pour les piscines qui sont désormais pleines et les niveaux de radioactivité on grandement diminués.

Un nouvel engin, dont le long bras permet de viser avec plus de précision, est arrivé sur le site et contribue largement à cette procédure.

TEPCO espère pouvoir relancer les systèmes de refroidissements de certains réacteurs, notamment le 3, aujourd'hui ou demain s'il n'y a pas de mauvaises surprises, comme des dégâts imprévus dus au séisme, sans oublier le fait que le sel présent dans l'eau de mer à pu endommager les circuits.

Les autorités ont déclaré que l'eau du robinet était de nouveau consommable pour les bébés tandis que les magasins de Tokyo sont tous en rupture de stock d'eau minérale.

mercredi, mars 23 2011

Japon : Le réacteur numéro 3 pose toujours des problèmes.

Ce matin, une fumée noire s'échappait du réacteur numéro 3 de Fukushima mais elle s'est vite dissipée.

Les ouvriers ont donc dut évacuer temporairement le réacteur durant 1h avant de pouvoir reprendre leur travail. La radioactivité à proximité du réacteur ne semble pas avoir augmenté

Le réacteur numéro 1 quand à lui fait aussi des siennes et la température est en hausse. Celle-ci est actuellement de 400° à l'intérieur de l'enceinte de confinement qui est conçue pour fonctionner sous 300°, mais il n'y a rien d'alarmant pour le moment d'après les autorités.

Toujours dans ce réacteur, 2 techniciens ont étés blessés alors qu'il travaillaient sur la remise en fonction des systèmes de refroidissement et d'autres ont du mettre en pause les opérations en raison d'une radioactivité élevée.

Les autorités japonaises ne voient pas la nécessité d'élargir pour le moment la zone d'exclusion établie dans un rayon de 20 km autour de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, indique le secrétaire général du gouvernement, Yukio Edano.

Les populations vivant dans ce périmètre ont été évacuées Mais une zone de sécurité plus large a été également installée, dans un rayon de 30 km, à l'intérieur de laquelle la population est appelée à rester calfeutrée chez elle.

Concernant la nourriture des Japonais, le gouvernement à décidé d'interdire le lait (dont la radioactivité avait été considérée élevée il y a quelques jours) et la plupart des légumes à feuilles vertes.

L'eau du robinet dans Tokyo à été déclarée impropre à la consommation pour les nourrissons uniquement car la contenance en iode est trop élevée pour eux mais elle n'est pas encore problématique pour les adultes (enfin personnellement, je crois qu'il vaut mieux pendant quelque temps que les Japonais se contentent d'eau minérale en bouteille)

Du coté de la France, le nuage devrait nous survoler aujourd'hui ou demain et je le répète, inutile de s'affoler.

Patrick Gourmelon (directeur de la radioprotection de l'homme à l'IRSN) a estimé qu'il n'y aurait aucun impact sanitaire.

"Il n'y a pas de précaution particulière à prendre (...), les enfants peuvent sortir, c'est inutile de se précipiter dans les pharmacies pour demander des comprimés d'iode, on peut consommer l'eau", a-t-il dit.

Toutes les personnes compétentes en matière de nucléaire s'accordent sur le fait que la concentration de ce nuage sera négligeable, environ 10.000 fois plus faible que lors de Tchernobyl)

lundi, mars 21 2011

Le Japon poursuit sa course contre la montre : Des nouvelles plus ou moins bonnes

Ce matin, de la fumée s'échappait du réacteur numéro 3.

Ce n'était qu'un mauvais moment à passer et c'est désormais terminé. En revanche, un peu de fumée à commencé à être détectée en provenance du réacteur numéro 2.

Les autorités japonaises ont décliné l’offre française d’envoi de robots spécialisés pour intervenir dans la centrale de Fukushima, jugeant ces engins «inadaptés» à la situation, a indiqué l’Autorité de sûreté nucléaire française (ASN).

Ces robots télécommandés peuvent évoluer en milieu irradiant, en intérieur comme en extérieur, et sont capables de réaliser des travaux publics sur site (pelle mécanique, bulldozer) et des gestes techniques complexes, comme la récupération de débris, du balisage ou des prélèvements. Ils peuvent aussi enregistrer des vidéos et les transmettre.

Etant donné que les médias Japonais filtrent une partie de l'information, il est possible que ce soit cette dernière capacité qui leur pose problème, mais je ne fait qu'émettre des suppositions (j'espère à tort).

A défaut de mieux, la France à donc envoyé 150 tonnes d'aide technique et humanitaire dont des médicaments, de la nourriture (soupe), de l'eau minérale, des couvertures, des médicaments et des équipements de protection contre la radioactivité, accompagnés d'appareils de mesure de la radioactivité (certainement des compteurs geiger)

Voici le détail de cette aide :

 - 7.000 couvertures

 - 100.000 bouteilles d'eau

 - un million de masques respiratoires

 - 5 tonnes de fruits en conserves

 - 50.000 soupes déshydratées

 - 100.000 flacons de solution hydro-alcoolique

 - 5 tonnes de médicaments et produits médicaux

On apprend aussi que Sarkozy n'ira pas au Japon à la fin du mois. Celui-ci a décidé de reporter son déplacement en accord avec le Premier ministre nippon Naoto Kan, avec lequel il s'est entretenu au téléphone vendredi.

J'aimerais aussi faire un petit rappel à nos lecteurs, Il est prévu que le nuage radioactif survole la France mercredi ou jeudi mais il n'y a absolument aucune raison de s'inquiéter pour nous.

Même si ca va nous passer dessus, il ne faut pas oublier que ce nuage est plutôt petit, et surtout qu'il aura parcouru plus de 10.000km avant d'arriver chez nous.. les particules seront toutes diffuses et ce sera complétement négligeable.

Inutile donc de paniquer ni même de s'inquiéter, pas la peine d'aller demander des pastilles d'iode en Pharmacie (qui n'en délivrent pas et il faut savoir que ces pastilles d'iodes sont fortement cancérigènes si elles sont prises sans raison), pas la peine non plus de demander de la Bétadine car elle n'aurait absolument aucune efficacité sur les radiations.

Honnêtement, je m'inquiète pour les Japonais, pour l'Asie mais (pardonnez moi l'expression) pas du tout pour ma gueule.

dimanche, mars 20 2011

Japon : Les réacteurs commencent à se stabiliser

Hier soir l'électricité avait été rétablie dans le réacteur numéro 2 (bien que sur certains sites on trouve que ça ne date que d'aujourd'hui), mais les pompes de refroidissement n'ont pas encore étés réactivées car les autorités ont besoin d'effectuer des tests avant.

Concernant les réacteurs numéro 3 et 4, le Japon est face à un dilemme. Pour pouvoir réinstaller l'électricité, ils va certainement falloir arrêter pendant un certain temps l'arrosage des systèmes.

"Les lignes sont connectées mais il n'est pas possible encore de les utiliser en raison du risque de court-circuit" déclarent les autorités.

Aujourd'hui, les pompiers et l'armée ont réussi à déverser 2000 tonnes d'eau sur le réacteur numéro 3 et 80 tonnes dans la piscine du numéro 4.

TEPCO annonce qu'une fois que tout sera remis en marche et stabilisé, la centrale ne sera plus jamais utilisée car les dégâts subits sont trop énormes pour être réparés et permettre un fonctionnement normal.

Ensuite, même si les Japonais arrivent à parfaitement stabiliser tous les réacteurs, il y a de fortes chances qu'il soit nécessaire de construire tout de même un sarcophage autour de la centrale nucléaire car les coeurs qui ont déjà fondus continueront à produire une radioactivité difficile à contrôler.

La radioactivité mesurée à Tokyo est toujours supérieure à la normale mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter pour le moment.

Des traces de radiations anormales ont étés découvertes dans certains aliments. Il y a quelques jours, on en avait retrouvé dans le lait et les épinards, aujourd'hui c'est dans l'eau du robinet et les fèves (remarque sur à Taïwan sur des fèves importées du Japon)

L'ASN (Autorité de Sureté Nucléaire française) afirme cependant que ce niveau de radiation n'est pas dangereux pour la santé. Si un individu consommait des aliments contenant ce niveau de radioactivité pendant toute une année, cela équivaudrait à la doser reçus lors de scanner à l'hopital)

Ce matin, nous avons vu que 2 survivants avaient étés retrouvés en état de légère hypotermie : une grand mère de 80 ans et son petit fils de 16 ans. On sait désormais qu'au moment ou leur maison s'est effondrée, ils étaient dans la cuisine à proximité du réfrigérateur. Ils ont tenus 9 jours en se nourrissant de yaourts.

Nous savons aussi qu'ils sont un peu fatigués, mais qu'ils vont bien.

samedi, mars 19 2011

Japon : électricité rétablie partiellement

Les systèmes de refroidissement des réacteurs 5 et 6 sont de nouveau opérationnels grâce à un générateur électrique diesel, c'est une grande victoire pour les autorités Japonaises qui peuvent désormais se concentrer sur les 4 autres.

Le Japon avait prévu de rétablir également l'électricité dans les réacteurs 1 et 2 aujourd'hui mais il semblerait qu'il y ait eu un nouveau contretemps. Enfin dans ces cas là, les techniciens sont vraiment dans l'imprévu, estimer un planning de travail est certainement très difficile et s'y tenir est quasiment impossible étant donnée qu'ils travaillent presque dans de l'improvisation.

A la minute ou j'écris cet article, on me signale que finalement l'électricité à été rétablie aussi dans le réacteur numéro 2, mais je ne sais pas si le systèmes de refroidissements sont correctement repartis donc en fin de compte, il ne reste plus que le 1 , le 3 et le 4.

La situation est stabilisée sur le réacteur numéro 3 grâce aux camions spécialisés qui envoient de l'eau en continu sur les réacteurs.

jeudi, mars 17 2011

Japon : Nouvelles mesures pour éviter le pire

Les japonais sont actuellement en train d'essayer de reconstruire des lignes électriques afin de pouvoir fournir suffisamment d'énergie pour relancer les systèmes de refroidissement.

C'est une taches très difficile car même si la radioactivité est un peu descendue, elle reste tout de même très élevée pour les techniciens qui sont au coeur d'une situation très dangereuse.

Parallèlement, des hélicoptères ont à nouveau tenté de déverser de l'eau sur la centrale sans plus de succès et 11 camions-citerne sont à l'heure actuelle d'intervenir afin d'envoyer un maximum d'eau dans les zones les plus dangereuses.

D'autres hélicoptères des forces Japonaises et Américaines et Chinoises vont continuer leurs passages et tentatives de refroidissement durant toute la journée si les niveaux de radiation le permettent. (la photo en titre de l'article montre d'ailleurs un hélicoptère en train de se ravitailler en eau de mer)

Il y a actuellement encore au moins 180 techniciens encore présent sur le site en train de travailler dans des conditions extrêmes aidés par ne nombreux robots télécommandés envoyés en grande partie par la EDF et d'autres spécialistes étrangers.

Il semblerait aussi que la France ait envoyé plusieurs tonnes d'Acide Borique, un acide dont la particularité est de dissoudre les neutrons et ainsi stopper la réaction nucléaire.

Nous n'avons ne savons malheureusement pas pour le moment si une utilisation de cet acide a déjà été effectuée.