Aller au Forum

Retour à l'accueil

vendredi, mai 6 2011

Actualites Japon : Photo d'un refuge

Je suis tombé sur cette photo qui parle d'elle même : 

Vous pouvez voir dans quelles conditions vivent les Japonais sinistrés. depuis le séisme et le tsunami du 11 mars

Il semblerait qu'il s'agisse d'un gymnase aménagé.

Un ou deux jours, ca passe, mais depuis bientôt 2 mois ça doit devenir insupportable

Actualites Japon : Des répliques de séisme toute la journée et toute la nuit

Toute la journée d'hier et toute cette la nuit, l'activité sismique à été intense au Japon.

Les séismes se sont succédés avec une intensité allant de 4 à 6,1.

Le plus puissant s'est produit hier à 14h58 à 24 km de profondeur et à 470km de Tokyo (275km de Sendai).

Peu de dégâts ont étés constatés pour le moment et on espère qu'il n'y aura pas de mauvaises surprises.

(Actualité du Japon, 6 mai 2011)

lundi, avril 25 2011

Actualites du Japon : effondrement de la production automobile Japonaise

Suite au séisme et au tsunami du 11 mars 2011, la production automobile Japonaise s'est effondrée à cause de la destruction ou l'endommagement de nombreuses usines.

Toyota par exemple (le premier constructeur mondial de véhicules) a enregistré une baisse de plus de 62% du nombre de véhicules produits le mois dernier.

Durant le mois de mars, seulement 129.491 véhicules sont sortis des usines Japonaises, ce qui représente le plus petit chiffre depuis 1976.

La production baisse mais la consommation aussi (45% au Japon, 30% dans le monde) (et heureusement d'un certain coté car sinon Toyota ne pourrait plus suivre la demande ce qui entrainerait une hausse des prix)

Toyota a suspendu la production pour quelques temps et un retour à la normale est prévu pour novembre ou décembre.

Honda connait les mêmes difficultés et fonctionnera à 50% jusqu'à fin juin minimum et Nissan n'a pas communiqué de dates de ralentissement ou de reprise, mais a diminué sa production de 50% environ.

lundi, avril 11 2011

Japon : Nouveau séisme et Evacuations

Un nouveau séisme à été ressenti aujourd'hui au Japon, d'une magnitude de 7,1, 1 mois jour pour jour après le séisme et le tsunami géant qui ont ravagés le Japon le 11 mars 2011

Une alerte au Tsunami avait été déclenchée mais à été annulée quelques minutes plus tard.

La centrale de Fukushima à ainsi été évacuée quelques minutes puis les travaux ont repris.

L'aéroport national de Tokyo a lui aussi fermé ses portes et retardé les atterrissages le temps que la secousse se passe

Pas de dégâts matériels constatés pour le moment, on aura surement des informations supplémentaires demain.

Un décès à été déclaré, il s'agit d'une jeune fille de 16 ans retrouvée dans les débris d'une maison.

Yukio Edano, le secrétaire général du gouvernement à indiqué aujourd'hui que 5 villes allaient devoir etre évacuées au delà de la zone de 30km car des niveaux potentiellement dangereux de radioactivité auraient étés détectés.

Il a déclaré qu'il n'y avait pas d'urgence, mais qu'il s'inquiétait des effets sur le long terme et que ceux qui avaient l'occasion de partir ne devaient pas hésiter.

Du coté des populations, certains commencent à s"impatienter du manque d'informations et de clarté des médias.

"Nous n'avons aucun projet pour l'avenir. Nous ne pouvons même pas commencer à y réfléchir parce que nous ne savons pas combien de temps cela va durer, ni combien de temps nous devrons rester dans ces refuges", confie Atsushi Yanai, un ouvrier du bâtiment âgé de 55 ans

Sa maison n'a pas été touchée par le tsunami mais il ne peut pas y accéder à cause de la zone d'exclusion autour de la centrale.

vendredi, avril 8 2011

Japon : réplique du séisme, une nouvelle centrale touchée

Le séisme d'hier a finalement fait plus de dégâts que ce qui avait été annoncé.

La centrale d'Onagawa a été légèrement endomagée.aucun problème détecté au niveau des enceintes de confinement mais de l'eau légèrement radioactive aurait été découverte sur plusieurs étages. Tant qu'on découvre pas d'annomalie supplémentaire il n'y a aucun danger mais les prochaines heures nous le confirmeront.

Le séisme d'hier a finalement fait 4 mors et 140 blessés.

Concernant Fukushima, pas d'aggravation relevée, les techniciens continuent d'injecter de l'azote pour empêcher une explosion.

jeudi, mars 17 2011

Les Victimes du Tsunami abandonnées

Avec ce qui se passe actuellement au Japon, les populations touchées par le séisme et le tsunami se sentent abandonnées.

En effet, l'état concentre tous ses efforts pour maintenir une situation à peu près stable autour des centrales, et les réfugiés passent au second plan.

A Minami Soma, une commune Japonaise située à 30Km de Fukushima (à la limite de la zone de confinement), le Maire lance un "Appel à l'aide".

Les habitants sont conviés à rester calfeutrés chez eux tandis que la ville semble avoir étée oubliée. Il affirme (je cite) : "Plus aucun secours n'arrive, ni médicaments, ni essence, ni kérosène. Nous sommes isolés"

De nombreux habitants osent sortir de chez eux afin de fouiller les décombres à la recherche de leurs proches, famille, amis...

Certains tente de fuir la ville ou aller "plus loin".. mais pour aller ou ?

Il semblerait que personne ne leur dise quoi faire, ou aller.

Il n'y a plus de carburant et il semblerait qu'aucune navette ou train ne vienne prendre des passagers car de nombreuses routes sont coupées, les journaux locaux qui consacrent des pages aux messages des lecteurs sont emplis de messages de détresse envoyés par mail ou fax quand l'électricité le permet.

Il fait -4°C, dans une zone ou les bâtiments sont rasés ou très abimés, il est difficile de maintenir une température correcte, surtout sans électricité, ceux qui décident de partir à pied ne savent pas ou aller ni combien de temps ils vont devoir marcher.

Il semblerait que plus de 20.000 personnes soient isolées de la sorte sans eau ni nourriture. Seuls les hélicoptères peuvent venir les chercher mais les passages se font trop rares.

Plus de 500.000 personnes ont tout de même trouvé refuge dans des centres d'accueil ouverts par les autorités (Salles de fêtes, gymnases...), eux ont la chance d'avoir un peu de nourriture, mais pour le froid, il faut se serrer.

Le manque d'essence empêche les secours d'arriver jusqu'à eux et les camions de transport ont peur de s'approcher de la zone radioactive.

Nombreux sont ceux qui demandent à l'état de s'impliquer d'avantage et de ne pas les oublier. Ils veulent savoir quoi faire, ou aller...

mercredi, mars 16 2011

Japon : La catastrophe nucléaire de plus en plus proche.

La radioactivité au Japon a considérablement augmenté aux alentours de la centrale de Fukushima, et jusqu'à Tokyo.

Dans le nord de Tokyo, la radioactivité mesurée était de 300 fois supérieure à la normale ce matin mais d'après les autorités, il n'y a pas de réel danger pour la santé pour le moment au delà de 30K autour de la centrale

Ce matin, les réacteurs 5 et 6 ont commencé à montrer des signes de surchauffe, et un hélicoptère transportant de l'eau à été envoyé pour déverser le liquide sur le réacteur numéro 4 et ainsi le refroidir.

Sa mission a échoué car la forte radioactivité au dessus de la centrale l'a empêché d'approcher suffisamment.

Je n'étais pas au courant que la radioactivité pouvait perturber les instruments de vol et si c'est pour le danger d'exposition des pilotes une bonne combinaison devrait suffire si l'exposition n'est pas prolongée, d'autant plus que les techniciens à l'intérieur de la centrale doivent recevoir beaucoup plus de radiations... Je vais donc essayer de me renseigner un peu plus et éditer le message.

Un camion citerne a lui aussi essayé de s'approcher afin d'apporter une grosse quantité d'eau mais on ne sait pas encore s'il a réussi.

Selon un responsable de l'agence, vers 10H45 le niveau de radiation autour de la porte d'entrée est monté à 6,4 millisieverts. A 10H54, ce niveau est retombé à 2,9 millisieverts » ce qui est plutôt bon signe.

En revanche, Chaque réacteur  possède une piscine de stockage de combustible usé, c'est en fait là que sont entreposé les déchets radioactifs. Leur radiation n'est plus suffisante pour être utilisé dans le coeur, mais est encore assez forte pour nécessiter que les déchets soient stockés dans un piscine d'eau pendant encore des 10aines d'années afin des les "décharger".

Etant donnée que ces déchets sont inertes, ils ne produisent que très peu de radiation dans leur état et il n'y a pas d'enceinte de confinement autour, mais si la température monte et qu'une explosion a lieu dans cette piscine, une grande partie de déchets radioactifs vont être expulsés à l'air libre de manière très inquiétante.

Point positif, les vents soufflent actuellement en direction du Pacifique, limitant ainsi les retombées sur le Japon.

Tant qu'on est sur la météo, au Japon aujourd'hui, il a neigé toute la journée. C'est à double tranchant.

D'un coté, celà rend beaucoup plus difficile la recherche de survivants suite au Séisme et au Tsunami et les éventuels survivants risque de ne pas tenir longtemps sous des températures aussi faibles (là il est 18h chez nous, il fait grosso modo 15°C, mais à Tokyo, il est 2h du matin et les températures de la journée ont oscillé entre -2 et 5°C).

D'un autre coté, ces températures basses contribuent à empêcher le réchauffement des réacteurs, même si cette contribution est minime elle apporte un avantage non négligeable.

lundi, mars 14 2011

Séisme au Japon, vers une catastrophe nucléaire... (SUITE)

(cette image vient du site TF1)

Le Japon vient de placer un état d'alerte de niveau 4 sur l'échelle des évenements nucléaires et technologieus (INES) suit à l'incident qui s'est produit aujourd'hui.


6 réacteurs nucléaires sont dans un état instable et privés de leur système de refroidissement tandis que 2 coeurs ont déjà fondus.

Même si le Japon déclare un niveau 4, le l'autorité de surveillance nucléaire française pense qu'il est possible que l'accident atteigne un niveau de gravité de 5 ou 6 dans les heures à venir car sans système de refroidissement efficace, il est extrêmement difficile de maintenir un coeur radioactif à température convenable.

Pour comparaison, l'incident qui s'est produit en 1986 à Tchernobyl était de niveau 7.

Quelques explications sur ce qui s'est passé :

Suite aux dégâts causés par le séisme et le tsunami, les générateurs d'électricité de secours n'ont pas pu démarrer, ce qui a bloqué le système de refroidissement et l'eau présente dans la cuve à commencé à bouillir.

Le coeur du réacteur (contenant le combustible nucléaire) commence à fondre et la pression augmente dangereusement. Les autorités ouvrent les vannes afin de la faire diminuer et relâchent ainsi de la vapeur radioactive dans l'enceinte de confinement étanche.

L'enceinte de confinement n'étant pas extensible, il est alors nécessaire de dépressuriser l'enceinte libérant ainsi une partie de radioélements de dangerosité moyenne (césium 137) à l'air libre.

Le coeur du réacteur fondu entrant en contact avec l'eau génère une grosse masse d'hydrogène pur qui au contact de l'oxygène provoque une explosion qui souffle le toit de la centrale

Afin de refroidir le coeur du réacteur, les autorités décident alors d'injecter de l'eau de mer via les tuyaux anti incendies mais d'après la TEPCO (la compagnie qui gère les réacteurs), le coeur continuerait de fondre.

Ces quelques explications ont étés reprises d'une animation présente sur le site lemonde.fr, je vous invite donc à aller consulter l'article original ici

Séisme au Japon, vers une catastrophe nucléaire...

La centrale nucléaire de Fukushima ayant été endommagée lors du séisme vient de subit une explosion ce matin.

C’est la seconde explosion en quelques heures.

Une autre centrale (Nommée Tokai) a connu le même problème cette nuit dans la préfecture d’Ibaraki (120Km de Tokyo) après que l’un des systèmes de refroidissement ait cessé de fonctionner.

Un nouveau séisme à eu lieu ce matin à 10h (heure locale) d’une puissance de 5.8.

Bien que d’amplitude beaucoup plus faible, au vue des dommages déjà causés, il ne peut qu’accentuer les dégâts déjà subits.

D’après Naoto Kan, le premier ministre Japonais, la catastrophe qui vient de se produire (enchainement de séisme, tsunami et accidents nucléaires), représenterait la crise la plus grave qu’ait connu le Japon depuis la seconde guerre mondiale.

Heureusement, les fuites radioactives sont pour le moment bien loin d’égaler celles de Tchernobyl.

Dans le Nord du Japon, plus de 2 millions de foyers sont privés d’électricité et je rappelle qu’en cette période de l’année,  les températures de l’archipel varient généralement entre -10 et 10°.

Près de 1,5 million d’habitations n’ont plus accès à l’eau courante et plusieurs centaines de milliers de personnes ont étés évacuées des zones dévastées ou à risques.

Une nouvelle équipe de pompiers français a été envoyée cette nuit par avion afin d’aider les forces locales tandis que 70 autres pays ont déjà proposé leur aide et envoyé des troupes.

vendredi, mars 11 2011

Séisme au Japon, suite des intempéries

Nous avons désormais un peu plus d'informations, on compte à présent près de 300 morts et plus de 250 disparus.

Le séisme a été ressenti jusqu'à Pékin et le Centre américain de surveillance des tsunamis a étendu l'alerte à toutes les côtes du Pacifique, y compris celles de l'Australie et de l'Amérique du Sud. Des évacuations ont commencé en Californie, et dans les comptés de Del Norte et San Mateo

La plupart des centrales nucléaires ont étés arrêtés préventivement mais le gouvernement à déclaré une situation d'urgence nucléaire bien qu'officiellement, aucune fuite radioactive n'ait été détectée.

Six mille habitants des environs d'une centrale nucléaire en feu de la préfecture de Fukushima ont étés évacués en urgence par les troupes d'Autodéfense Japonaise (l'armée), mais il semblerait que ce feu ait été correctement maitrisé

De nombreux complexes pétrochimiques sont encore en feu

Heureusement, les installations Japonaises sont conçue pour résister mieux aux séisme et que les Japonais sont "entrainés" à réagir efficacement dans ce genre de situation, il faut savoir que si un séisme de la même ampleur se déclanchait en France, plus de 90% des bâtiments (maisons, immeubles, complexes..) seraient réduits en poussière en quelques minutes et que les pertes humaines seraient considérables.

EDITION : 20h30.

Je viens d'apprendre qu'un nouveau séisme vient d'avoir lieu, heureusement d'amplitude beaucoup plus basse (6.6), d'autres devraient se produire durant les heures qui suivent, mais devraient être moins dévastateurs.

Le Japon face au tremblement de terre

A 7h du matin aujourd'hui (qui correspond à Hier, 14h au Japon), il y a eu un tremblement de terre de magnitude 8,9 sur l'échelle de Richter à 380 km au nord de Tokyo.

L'épicentre du Séisme se trouve à plus de 130Km des côtes et à 25Km sous la surface de l'océan Pacifique.

Il s'agirait de l'un des tremblements de terre les plus violents qu'ai connu le Japon dans toute son histoire.

Les vibrations ont provoqué un tsunami avec des vagues allant jusqu'à 10m de haut.

A l'heure actuelle, deux raffinerie de pétrole sont en feu, de même qu'une centrale nucléaire ce qui inquiète évidement fortement les Japonais..

Ce séisme a causé des dégâts sur les lignes téléphoniques qui sont désormais quasi inexistante, il ne reste plus qu'internet (certainement car la plupart des câbles sont enterrés).

Étonnement,  on ne recense pour le moment que 44 morts.

L'armée vient de plus aujourd'hui de lancer des avions d'observation pour permettre de comprendre l'ampleur des dégâts, de plus le tsunami risque de toucher toutes les iles du pacifiques (état d'alerte décrété).

Ce séisme d'un ampleur phénoménale, il a touché essentiellement la région de Sendai.

Le port de Sendai a débordé, des milliers de bateaux ont étés pulvérisés, quand à l'aéroport tous les employés ont du se réfugier dans les tours de contrôles (même si la majeure partie des avions était en vol ou dans les hangars, les dégâts doivent être considérables), et le tsunami est entré jusqu'à 5km dans les terres balayant tout sur son passage, maisons, immeubles....

Le Japon s'attend désormais à une réplique importante, sachant que depuis toutes les deux- trois minutes il y a des minis secousses qui laissent envisager un "second round".

On annonce aussi qu'un bateau transportant une centaine de personnes aurait été emporté par les flots du tsunami, mais à l'heure actuelle il n'y a pas plus d'informations.

Il va falloir attendre que tout ça ce calme un peu... mais les prochains jours s'annoncent difficiles...

Je vous invite à consulter le site du monde.fr pour des informations régulières : http://www.lemonde.fr/