Aller au Forum

Retour à l'accueil

Tag - Centrale Nucléaire

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, mars 22 2011

Le Japon poursuit sa course contre la montre (SUITE)

Les travaux reprennent à la centrale de Fukushima.

Hier, une partie du personnel avait du évacuer préventivement, ils ont pu y retourner aujourd'hui.

L'électricité est depuis quelques temps rétablie dans les 6 réacteurs, mais les systèmes de refroidissement ne sont toujours pas opérationnels.

Les un des centre de controle est  maintenant opérationnel et les techniciens vont ainsi pouvoir avoir des données plus précises sur les réacteurs.

Depuis le début de la semaine, la pluie a cloué au sol les hélicoptères qui acheminent des produits de première nécessité et les autorités n'ont pu utiliser que la route pour ces livraisons, selon l'OCHA (Bureau de coordination des Affaires humanitaires des Nations unies). Et les problèmes d'accès à l'eau "demeurent préoccupants" dans 11 préfectures d'après Francis Markus, membre de la délégation de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à Tokyo.

Malgré ça, la situation s'améliore légèrement.

Les doses de radioactivité mesurées sur les passagers français rentrant du Japon sont extrêmement faibles et sans conséquence sur leur santé, a dit hier l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

Patrick Gourmelon, directeur de la radioprotection de l'homme à l'IRSN déclare : "Les doses sont extrêmement faibles (...), en tant que spécialiste, je peux vous dire qu'on ne s'attend pas à des conséquences sanitaires sur les personnes qui ont été mesurées"

Concernant l'arrivée du nuage radioactif en France métropolitaine dans les prochains jours, Patrick Gourmelon a estimé qu'il n'y aurait aucun impact sanitaire.

"Il n'y a pas de précaution particulière à prendre (...), les enfants peuvent sortir, c'est inutile de se précipiter dans les pharmacies pour demander des comprimés d'iode, on peut consommer l'eau", a-t-il dit.

lundi, mars 21 2011

Japon : TEPCO aurait falsifié les données des contrôle

Dans les Actualites du Japon d'aujourd'hui, on apprend que 10 jours avant le séisme, TEPCO avait remis aux autorités un document dans lequel il avouait avoir les données des registres de contrôles.

Plus d'une trentaine de pièces avaient étés déclarées contrôlées alors que rien n'avait été fait en réalité.

TEPCO affirme aussi qu'une des cartes de contrôle permettant de mesurer la température des réacteurs n'avait pas été contrôlée depuis plus de 11 ans alors que les techniciens qui avaient fait un simple contrôle de routine ont indiqué le contraire.

L'Agence de Sureté Nucléaire françaises (ASN) indique que les maintenances étaient inappropriées et les et la qualité des inspection était insuffisante.

Avant la catastrophe, l'ASN avait convié TEPCO à se ressaisir et à effectuer des contrôles complets d'ici le 5 juin.

Pour avoir déjà maquillé des rapports en 2002, TEPCO avait dû stopper temporairement pour inspection ses 17 réacteurs nucléaires à eau bouillante, dont ceux des centrales de Fukushima. Cette affaire avait forcé le PDG et son bras-droit de l'époque à démissionner.

A l'heure actuelle, les 6 réacteurs de la centrale de Fukushima sont reliés au courant électrique mais nous ne savons pas encore si les techniciens ont relancé les pompes.

En revanche, ce matin (chez nous, mais 15h pour le Japon) de la fumée s'échappait du réacteur numéro 3 (le plus inquiétant en raison de la présence de plutonium dans le réacteur). Nous ne savons pas encore non plus si cette fumée est radioactive ou pas et les autorités sur place mènent l'enquête et une partie du personnel à été évacué préventivement.

dimanche, mars 20 2011

Japon : Les réacteurs commencent à se stabiliser

Hier soir l'électricité avait été rétablie dans le réacteur numéro 2 (bien que sur certains sites on trouve que ça ne date que d'aujourd'hui), mais les pompes de refroidissement n'ont pas encore étés réactivées car les autorités ont besoin d'effectuer des tests avant.

Concernant les réacteurs numéro 3 et 4, le Japon est face à un dilemme. Pour pouvoir réinstaller l'électricité, ils va certainement falloir arrêter pendant un certain temps l'arrosage des systèmes.

"Les lignes sont connectées mais il n'est pas possible encore de les utiliser en raison du risque de court-circuit" déclarent les autorités.

Aujourd'hui, les pompiers et l'armée ont réussi à déverser 2000 tonnes d'eau sur le réacteur numéro 3 et 80 tonnes dans la piscine du numéro 4.

TEPCO annonce qu'une fois que tout sera remis en marche et stabilisé, la centrale ne sera plus jamais utilisée car les dégâts subits sont trop énormes pour être réparés et permettre un fonctionnement normal.

Ensuite, même si les Japonais arrivent à parfaitement stabiliser tous les réacteurs, il y a de fortes chances qu'il soit nécessaire de construire tout de même un sarcophage autour de la centrale nucléaire car les coeurs qui ont déjà fondus continueront à produire une radioactivité difficile à contrôler.

La radioactivité mesurée à Tokyo est toujours supérieure à la normale mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter pour le moment.

Des traces de radiations anormales ont étés découvertes dans certains aliments. Il y a quelques jours, on en avait retrouvé dans le lait et les épinards, aujourd'hui c'est dans l'eau du robinet et les fèves (remarque sur à Taïwan sur des fèves importées du Japon)

L'ASN (Autorité de Sureté Nucléaire française) afirme cependant que ce niveau de radiation n'est pas dangereux pour la santé. Si un individu consommait des aliments contenant ce niveau de radioactivité pendant toute une année, cela équivaudrait à la doser reçus lors de scanner à l'hopital)

Ce matin, nous avons vu que 2 survivants avaient étés retrouvés en état de légère hypotermie : une grand mère de 80 ans et son petit fils de 16 ans. On sait désormais qu'au moment ou leur maison s'est effondrée, ils étaient dans la cuisine à proximité du réfrigérateur. Ils ont tenus 9 jours en se nourrissant de yaourts.

Nous savons aussi qu'ils sont un peu fatigués, mais qu'ils vont bien.