Aller au Forum

Retour à l'accueil

jeudi, mars 24 2011

Japon : Des améliorations à la centrale de Fukushima

Malgré une évacuation de plusieurs heures hier, les techniciens ont pu rétablir l'électricité dans la sale de contrôle du réacteur numéro 3 hier.

Les réacteurs numéro 1,2 et 3 sont maintenus à une température constante, nettement ne dessous du seuil d'ébullition grâce à l'aspersion d'eau de mer en continu.

Il en est de même pour les piscines qui sont désormais pleines et les niveaux de radioactivité on grandement diminués.

Un nouvel engin, dont le long bras permet de viser avec plus de précision, est arrivé sur le site et contribue largement à cette procédure.

TEPCO espère pouvoir relancer les systèmes de refroidissements de certains réacteurs, notamment le 3, aujourd'hui ou demain s'il n'y a pas de mauvaises surprises, comme des dégâts imprévus dus au séisme, sans oublier le fait que le sel présent dans l'eau de mer à pu endommager les circuits.

Les autorités ont déclaré que l'eau du robinet était de nouveau consommable pour les bébés tandis que les magasins de Tokyo sont tous en rupture de stock d'eau minérale.

lundi, mars 21 2011

Japon : TEPCO aurait falsifié les données des contrôle

Dans les Actualites du Japon d'aujourd'hui, on apprend que 10 jours avant le séisme, TEPCO avait remis aux autorités un document dans lequel il avouait avoir les données des registres de contrôles.

Plus d'une trentaine de pièces avaient étés déclarées contrôlées alors que rien n'avait été fait en réalité.

TEPCO affirme aussi qu'une des cartes de contrôle permettant de mesurer la température des réacteurs n'avait pas été contrôlée depuis plus de 11 ans alors que les techniciens qui avaient fait un simple contrôle de routine ont indiqué le contraire.

L'Agence de Sureté Nucléaire françaises (ASN) indique que les maintenances étaient inappropriées et les et la qualité des inspection était insuffisante.

Avant la catastrophe, l'ASN avait convié TEPCO à se ressaisir et à effectuer des contrôles complets d'ici le 5 juin.

Pour avoir déjà maquillé des rapports en 2002, TEPCO avait dû stopper temporairement pour inspection ses 17 réacteurs nucléaires à eau bouillante, dont ceux des centrales de Fukushima. Cette affaire avait forcé le PDG et son bras-droit de l'époque à démissionner.

A l'heure actuelle, les 6 réacteurs de la centrale de Fukushima sont reliés au courant électrique mais nous ne savons pas encore si les techniciens ont relancé les pompes.

En revanche, ce matin (chez nous, mais 15h pour le Japon) de la fumée s'échappait du réacteur numéro 3 (le plus inquiétant en raison de la présence de plutonium dans le réacteur). Nous ne savons pas encore non plus si cette fumée est radioactive ou pas et les autorités sur place mènent l'enquête et une partie du personnel à été évacué préventivement.

page 2 de 2 -